Jardins sur le toit et jardinage en pot (Alerte Google / Canoë)

Lu au site :

Alerte Google – jardinage

Canoë (Canada)
http://www2.canoe.com/infos/societe/archives/2007/08/20070814-200950.html

Le Jardin des Pénates – Une oasis de verdure en ville

Geneviève Riel-Roberge
14/08/2007

Partenariat novateur entre Alternatives (bureaux de Québec et Montréal) et les organismes communautaires locaux de leur région respective, le projet Des jardins sur les toits permet aux citadins de produire leurs propres légumes et de verdir leur quartier, tout en cultivant leurs relations avec le voisinage. À Montréal, le Santropol Roulant et la Maison de quartier sont les organismes partenaires, tandis que Mère et Monde ainsi que l’Éco-Quartier figurent parmi ceux d’Alternatives Québec.  C’est au 350, 5e rue à Limoilou que se trouve la coopérative d’habitation Les Pénates ou a été lancé, il y a quatre ans, le projet Des jardins sur les toits. Déjà existant à Montréal, ce concept permet aux cinquante résidants de cultiver leur petit coin de jardin en pleine ville. Une oasis de fraîcheur tout ce qu’il y a de plus convivial. Expérience pour la coopérative Les Pénates

«Quand on a démarré la coopérative en 2003, on avait l’idée de verdir la toiture, d’avoir une toiture végétalisée (entièrement gazonnée), sauf que c’est une pratique qui coûte cher. L’idée d’une toiture végétalisée, c’est au niveau de l’énergie, c’est plus frais en été et plus chaud en hiver, il y a un meilleur rendement énergétique de la coop, y’a de moins grandes dépenses d’électricité. Par contre, on n’avait pas les sous pour faire le projet» explique Robin Couture, membre de la coopérative et participant au projet Des jardins sur les toits. Par Alternatives Montréal, il a appris l’existence d’un projet de jardins sur les toits et a souhaité le réaliser à Québec avec le bureau d’Alternatives de Québec. Une formation a été donnée aux dix-sept participants et c’était parti pour la réalisation du projet.

Jardinage en pot et… bio!

Le résultat? Une vingtaine de bacs débordant de tomates, de haricots, de basilic, de pois mange-tout, de piments et de fleurs que l’on retrouve sur environ 250 mètres carrés de la superficie du toit surplombant les dix-huit logements de la coopérative d’habitation Les Pénates. Des palettes de bois récupérées disposées sur des pneus recyclés embellissent une portion de la terrasse. Du jardinage en pots, dans des tuyaux de PVC et des barils sciés en deux. Écolo et bio. Insecticides et pesticides utilisés sont même biologiques. «L’an passé, (les légumes) ont eu des maladies. On a regardé dans le site Internet du Jardin botanique de Montréal pour créer des insecticides et des fongicides à partir de rhubarbe et de prêle» commente Robin. Le jardin constitue un effort collectif d’amélioration du paysage urbain et la création d’un lieu convivial pour les résidants. Dans un avenir rapproché, Robin ne cache pas que la toiture végétalisée figure encore parmi les objectifs à atteindre, mais d’autres choses sont à faire pour la coop entre-temps.

Membres aux profils diversifiés

Située dans un quartier stratégique où les organismes communautaires affluent, la coopérative des Pénates compte aussi, parmi ses membres, des gens actifs dans leur communauté. Que ce soit par leur engagement dans le comité populaire du quartier Saint-Jean-Baptiste, dans le café-bar coopératif l’AgitéE ou encore dans le parti politique Québec solidaire, les membres de la coopérative Les Pénates s’impliquent dans leur milieu, proviennent de milieux variés et ont entre 21 et… 67 ans. «On a décidé d’inclure des résidants du quartier dans le projet (de coop), pour que ce ne soit pas juste une bande de militants ensemble» ajoute Robin Couture.

Près de la coop, les femmes de l’organisme Mères et Monde produisent le compost utilisé par les résidants de la coop. Tout comme le fait l’Éco-Quartier, à quelques pas, dont les responsables supervisent aussi sept sites de compostage urbain.

Optimisation des espaces perdus

«Y’a beaucoup d’espaces perdus dans les villes, sur les toits», souligne Robin, ajoutant que les résidants de la «coop» ont la chance d’avoir un toit accessible présentant des barrières pour la sécurité des enfants. Pour ceux qui participent au projet Des jardins sur les toits, il s’agit aussi d’un complément alimentaire. «C’est toujours intéressant de manger ses propres tomates et concombres et les enfants participent beaucoup au jardin. De la phase de montage à la cueillette en passant par l’arrosage, y’a toujours des enfants présents», ajoute Robin Couture.

Habitation plus vivante

«C’est certain que ça donne un espace beaucoup plus vivant sur le toit. À la visite qu’a pu effectuer Canoë du jardin et de quelques logements, il est vrai que l’endroit ne manque pas de vie, comme en témoigne le passage fréquent d’enfants dans le corridor… devenu, aux dires de Robin, l’une des aires communes de la coopérative, vue sa popularité auprès des jeunes en plein hiver! Les coops possédant des jardins sur le toit offrent aussi une variété d’activités visant à sensibiliser le public aux avantages de ce type de jardinage. «On a tenu des portes ouvertes, l’an dernier, et environ 75 personnes sont venues, on avait fait des mojitos à la menthe qu’on a fait pousser» de dire le membre de la coopérative. Pour en savoir plus au sujet du Jardin Les Pénates ou encore pour connaître les activités touchant les jardins sur les toits, rendez-vous au http://www.rooftopgardens.ca

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Une réflexion au sujet de « Jardins sur le toit et jardinage en pot (Alerte Google / Canoë) »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s