http://static.aujardin.info/cache/th/img9/pot-anti-chignon-540x405.jpg

Chignon en conteneur

Crédit photo: Au Jardin

Le chignon racinaire

EXCERPT

La culture en conteneurs

Très largement employés parce qu’ils suppriment les inconvénients de la pleine terre, ils permettent en outre d’allonger la saison de plantation puisque l’intégralité des racines est contenue dans le pot qu’il suffit d’oter avant de mettre en terre… mais :

  • Inconvénient 1: les plantes sont plus grêles surtout si elles ont plusieurs années de culture (et sous réserve d’un rempotage chaque saison dans un plus grand contenant !).
  • Inconvénient 2: certaines plantes à enracinement puissant forment ce qu’on appelle un « chignon racinaire »: de longues racines tournent au fond du pot et doivent être coupées avant plantation, sinon il y a un grand risque d’auto-étranglement ultérieur. On ne devrait pas cultiver ces plantes en conteneurs… et pourtant, combien le font !

Mais attention: ce n’est pas parce qu’un arbre est cultivé en pleine terre qu’il n’aura pas un chignon racinaire!

La plupart des jeunes plants de reprise délicate sont multipliés en godet avant leur mise en terre, ce qui fait que la spiralisation est déjà formée, et sur un tout petit diamètre. C’est une hérésie ! hélas très largement répandue en pépinière ornementale.

Pour pallier à cet inconvénient, il existe des procédés qui évitent cette spiralisation racinaire :

  • Le godet de tourbe biodégradable pour les jeunes plants
  • Le godet forestier pour les arbres à racine pivotante
  • Le panier hors sol pour les arbres et conifères de 2 à 3 ans

Le godet forestier (profondeur 20 cm) permet à la racine pivotante de ne pas se plier en touchant le fond d’un conteneur.
En savoir plus sur http://www.aujardin.info/fiches/chignon_racinaire.php#LekTEdzmHMT07lCO.99

Lire l’article entier: Au Jardin

 

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.